L’Ultra Tour du Beaufortain, enfin pour un non Savoyard ?

405
0
Partager:

Si les 8 premières lauréates féminines de l’UTB n’étaient pas uniquement Savoyardes, ce n’est pas le cas, concernant les hommes.

En effet, même Lionel Bonnel en 2015, qui a su « casser » la domination Beaufortaine était Savoyard, les 7 autres lauréats étaient tous de la vallée. Pourtant nombreux prétendants, et pas des moindres, sont venus « s’y frotter », sans succès.

Parmi les favoris, citons de récents lauréats de trails longs ou ultras, à commencer par le Provençal Thomas Pigois, récent vainqueur de l’Ultimate Race à Marseille ou second de l’UT4M 2016.

Pour le contrer, après le forfait de Fréd Desplanches, c’est le Jurassien Yannick Pierrat qui semble le plus en mesure de lui poser problèmes.

L’expérience sur l’UTB saura t’elle sourire aux Savoyards Patrice Pajean (second en 2015) Stéphane Déperraz (6° en 2016) ou Olivier Meynet (second en 2013) ou la fougue de Jérémie Guilloteau (8° en 2016).

Enfin, ils sont une multitude à pouvoir prétendre un top 10, pour ne pas dire un top 5, à commencer par les Savoyards Joris Botton, Alban Martinez, Romain Proville, François Schmitt, Romain Chataigner, Samuel Lemeut, Alexandre Vionnet Quentin Prangère, Anthony Perrin ou le benjamin Guillaume Chauveau.

Il faudra également se méfier des « étrangers », à commencer par le Gallois Chris Near, habitué de l’épreuve et les « nordistes » Christophe Le Boulanger, Sébastien Longearet, d’un « certain » Pierre D’haene, ou des Dauphinois Cédric Heilmann, Pierre Vanhauwaert Jean Baptiste Ewald.

Et si la victoire revenait finalement, au plus titré d’entre eux, Jérôme Challier, de retour après blessure, lui qui « signa » un « top 5 » à l’UTMB 2010.

Chez les filles la course semble très ouverte, on portera tout de même l’attention sur la Franc Comtoise Estelle Patou, la Pyrénéenne Florence Blay, toutes deux vétérans, la Marseillaise Mélanie Egallon, la Suissesse Cassandre Payen, la nordiste Séverine Rabeuf, la Savoyarde Stéphanie Lartilleux. Bien entendu comptons sur la très expérimentée Marie Laure Ferrari qui en sera à son 9° Ultra Tour !

En vétéran 2 homme, la lutte risque d’être serrée, certains pourraient même intégrer le top 10 général, dont Pascal Gaillard, venu du Gers, face aux Savoyards, Jean Claude Mathieu, Gilbert Villien, Bruno Mollaret ou Dominique Dhaène ou du Vosgien Daniel Grataloup. Notons la participation de Thierry Bochet, l’éleveur de chèvre d’Arêches, double vainqueur de l’UTB (2009/2010) venu préparé le TOR des Géants.

En vétéran 3, les plus jeunes d’entre eux, Claude Duchier ou Serge Corbière semblent en mesure de l’emporter, quant à Claude Mirodatos, il tentera d’être finisher pour la 5° fois !

Enfin, pour la première fois sur l’UTB, en vétéran 4 (+ de 70 ans) un duel opposera le tout jeune Daniel Boebion, au doyen de l’épreuve et lauréat dans sa catégorie de l’ UMNT 2016, à 75 ans, il faut le souligner !

En relais féminin, la paire Beaufortaine Caroline Joguet/Anaïs Miteck semble favorite des 4 équipes engagées ; chez les mixtes, le duo Maylis Drevon/ Roalnd Claverie du « Team Tartiflette » s’il n’abuse pas de Reblochon, devrait l’emporter …

Mais bien entendu, comme toute compétition, ce ne sera qu’au final que l’on pourra dire les vainqueurs sont : … Peut être des oubliés de cette longue énumération.

Enfin, tous les finishers seront Vainqueurs ! Vainqueurs d’eux même, le plus important, bien sur !

Partager: